© 2018 - Tous droits réservés
Renée d'Amours Architecte
Crédits photos : Alain Laforest, Jean Longpré, Aurélia Parrenin, Renée d'Amours
Conception graphique : Photorelia
Réalisation : 3ejoueur

L’envolée

Rêve d’un lieu où on peut apprivoiser l’espace d’un seul coup d’œil.  Lumière, simplicité et sobriété sont les mots d’ordre du projet.

Logement typique du Plateau Mont-Royal avec deux pièces doubles et un long corridor, qui rend l’appartement particulièrement sombre. Potentiel de travailler la relation avec l’espace extérieur et de maximiser les entrées de lumières grâce à la double hauteur, l’accès au toit et le bon recul par rapport aux voisins.

Dans la double hauteur, la partie supérieure est traitée comme une auréole fenêtrée qui amène la lumière vers le Rez-de-chaussée. Dès l’entrée dans l’espace, cette lumière appelle le visiteur vers l’intérieur du logement.

A l’arrière, le même sentiment d’ouverture est produit par l’addition d’une grande porte vitrée qui ouvre le logement vers le paysage extérieur.

Malgré l’espace ouvert et fluide, une attention particulière a été portée à l’intimité : L’espace du logement est agencé à l’aide d’un cube fermé recouvert d’enduit à la chaux. Ce cube se glisse sous la charpente apparente, afin de donner le sentiment d’un volume libre et épurée.  Il  contient la salle de bain et bureau/chambre d’amis, divisant ainsi l’espace intime de l’espace d’accueil.

Au-dessus du cube, flotte la structure très légère en acier de la mezzanine. Ce  contraste entre la pesanteur du cube et la légèreté de la mezzanine est accentué par le détail de l’escalier dont les contremarches sont pleines quand elles reposent sur le cube, et s’évident pour aller rejoindre  la mezzanine.